Après Facebook, au tour de WhatsApp

À partir du 8 février, je ne serai plus plus joignable sur WhatsApp. Après avoir quitté Facebook, j’abandonne également ses avatars.

En effet, à partir de cette date, le contrat de WhatsApp avec ses utilisateurs évolue afin de permettre à Facebook d’utiliser un peu plus nos données personnelles. Depuis plusieurs années j’ai amorcé une reprise en main de mes données personnelles. Tout d’abord en supprimant Windows de mes ordinateurs au profit de GNU/Linux, ainsi que bon nombre des applications Microsoft, Adobe ou d’autres éditeurs privateurs de nos libertés au profit de logiciels libres.

J’ai ensuite éliminé pas mal d’applications Google, dont en particulier son fameux moteur de recherche que j’ai avantageusement remplacé par Qwant, alternative française et soucieuse du respect des données personnelles de l’utilisateur. J’ai également éliminé des serveurs de Google mes contacts, mon agenda …

Récemment, j’ai supprimé mon compte Facebook.

L=’étape suivante est donc assez naturellement d’arrêter l’utilisation de WhatsApp.

Du coup j’ai pris la décision de passer sur Signal App ! (Plus sécurisée, plus respectueuse de nos données que Whatsapp, et déjà utilisée par plein de gens en fait).

EDIT (12 février 2021) : Signal n’est pas la solution idéale pour un libriste, j’en conviens. Pour une information plus complète sur la question, le podcast de l’APRIL sur les messageries instantanées.

Il reste encore pas mal d’étapes qui vont me permettre de retrouver une totale liberté de mes données. En particulier, l’élimination de YouTube et d’Android sur mon téléphone. Ça viendra. Et je vous tiendrai au courant.

Donc si vous souhaitez vous débarrasser également de WhatsApp au profit de Signal, je vous accueillerai avec plaisir. Sinon, vous pouvez toujours me contacter par un bon vieux SMS, un email encore plus vieux ou sur ce blog.

À bientôt sur Signal (au fluor) !

Notez cet article
[Total: 5 Moyenne : 4.8]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.