Mon engagement politique pour Vallauris est intact

Engagement inchangé

D’avec Facebook j’ai foutu le camp[1], que peut-on en déduire au sujet de mon engagement politique pour Vallauris Golfe-Juan ?

Ne pas confondre réseaux sociaux et politique

On a trop souvent tendance à imaginer que les réseaux sociaux sont l’épicentre de la vie politique. Alors qu’ils ne sont souvent qu’une manifestation de l’agitation politicienne. À Vallauris Golfe-Juan on est confronté à un phénomène particulièrement intéressant depuis des années. Ayant bien compris que les propos écrits sont plus engageants que les discussions de bistro, certaines personnalités locales ont fait le choix d’utiliser des avatars numériques, sous la forme de faux profils, pour véhiculer par écrit des propos qui ne peuvent être assumés publiquement.

Cette pratique, née peu après les élections municipales de 2014 a connu une accélération pendant les six mois qui ont précédé le premier tour des élections municipales de 2014. Pour atteindre un sommet lors des dernières semaines avant le 15 mars 2020. J’ai déjà abordé la question dans un article sur le harcèlement que je subis sur facebook (Harcèlement sur facebook). À l’évidence, certaines « factions » locales confondent « parler sur les réseaux sociaux » et « faire de la politique ».

Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel. C’est l’invasion des imbéciles.

Umberto Eco

Un break, pour quoi faire ?

Face à cette crise du Coronavirus, les défauts des réseaux sociaux sont exacerbés. Fake-news, désinformation, mouvements d’humeurs, recherches de responsabilités, accusations, … sont devenus encore plus présents. La consultation de son fil « d’actualité » devient anxiogène et désespérant pour celui qui tente de traiter l’info avec un minimum de rationalité.

À l’évidence, l’heure n’est pas à la raison. Je n’ai pas envie de me fâcher avec les amis qui perdent complètement leur esprit critique face à la situation. Je n’ai pas envie que leur agressivité devienne réciproque. Alors, j’ai jugé préférable de lever le pied. D’autant que les raisons qui m’avaient poussées à retourner sur Facebook ces dernières années n’ont plus lieu d’être en période de crise sanitaire. Il s’agit en particulier de mon engagement politique pour Vallauris. De mon point de vue, l’heure n’est plus à la chicanerie politicienne, mais à la solidarité, à la prudence, à l’observation des règles de protection des populations.

Et le jour d’après ?

Il y aura un jour d’après. Comme tout le monde, je souhaite que ce jour arrive vite et que les séquelles soient limitées. Cependant, nous pouvons d’ores et déjà l’imaginer, un certain nombre de choses seront différentes. Nous devrons certainement reconsidérer nos certitudes. Il est difficile de prévoir comment ce que nous sommes en train de vivre affectera nos vies futures. Néanmoins, certains de nos engagements, de nos convictions, de nos choix sont des socles solides sur lesquelles nous pouvons amorcer un avenir meilleur.

Il en va ainsi de mon engagement politique pour Vallauris Golfe-Juan. Pendant des années, j’ai participé à la création d’un groupe local[2], au sein de ce groupe nous avons favorisé une méthode de travail participative. Nous avons rassemblé au delà de nos convictions personnelles afin de créer une dynamique inédite. De même, nous avons mis en avant les compétences de chacun. Nous avons construit un programme pour notre commune avec l’aide de ses habitants.

Aujourd’hui encore, malgré le confinement que la crise sanitaire du COVID-19 nous impose, nous continuons à travailler ensemble. Nous souhaitons construire un avenir meilleur pour Vallauris Golfe-Juan. Ce groupe solide, solidaire, compétent est le meilleur espoir pour notre commune. Les convictions, les espoirs que nous portons, sont à l’épreuve du temps. Il sont à l’épreuve des épidémies et même à l’épreuve des résultats électoraux.

Ainsi, mon engagement auprès de Jean-Noël FALCOU au sein d’Ensemble pour Vallauris Golfe-Juan, mon engagement politique pour Vallauris reste tel qu’au premier jour. Il n’attend que le feu vert des autorités sanitaires pour se déployer, à nouveau, de manière publique.

Notez cet article
[Total: 2 Moyenne : 5]
  1. [1]D’après « Auprès de mon arbre », Georges Brassens – https://www.youtube.com/watch?v=Q3-_8SblRIQ
  2. [2]Ensemble pour Vallauris Golfe-Juan

1 commentaire pour “Mon engagement politique pour Vallauris est intact”

  1. J’ai fait cet article pour faire suite à un bruit de couloir qui m’était revenu aux oreilles, disant que je me serai éloigné du candidat Jean-Noël FALCOU, en raison de certains de ses choix politiques. Ce bruit de couloir est survenu à la suite de la publication de mon article indiquant mon souhait de faire un break avec les réseaux sociaux.
    C’est bien entendu totalement faux, à aucun moment je n’ai imaginé quitter un groupe pour lequel je me suis battu pendant toutes ces années.
    Je partage évidement tous les choix qui sont faits au sein de ce groupe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.