Michelle S, ou les Malheurs du Sophisme

L’approche zététique et les techniques d’autodéfense intellectuelle, dont je parlerai prochainement ici, sont des outils fort utiles pour décrypter le discours politique en particulier. Il est, par exemple, assez amusant de chercher les sophismes dans les déclarations d’hommes et de femmes politiques.

Je ne résiste pas au plaisir de décrypter ceux de la maire de ma commune. Attention c’est un festival.

Présentation des sophismes employés

Sophisme de l’attaque personnelle (argumentum as personam)

Dans une argumentation, l’argumentum ad personam désigne une attaque personnelle portée par l’une des parties à la partie adverse sans rapport avec le fond du débat.

Dans son opuscule L’art d’avoir toujours raison, le philosophe allemand Arthur Schopenhauer recense cette technique sous le titre d’Ultime stratagème (à la fois dernier recensé et dernier recours) :

« Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est : on pourrait appeler cela argumentum ad personam pour faire la différence avec l’argumentum ad hominem. Ce dernier s’écarte de l’objet purement objectif pour s’attacher à ce que l’adversaire en a dit ou concédé. Mais quand on passe aux attaques personnelles, on délaisse complètement l’objet et on dirige ses attaques sur la personne de l’adversaire. On devient donc vexant, méchant, blessant, grossier. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité. Cette règle est très appréciée car chacun est capable de l’appliquer, et elle est donc souvent utilisée. La question se pose maintenant de savoir quelle parade peut être utilisée par l’adversaire. Car s’il procède de la même façon, on débouche sur une bagarre, un duel ou un procès en diffamation. »

Dans le cas présent nous avons :

  • Habitué des revirements, fidèle à son besoin d’exister par tous les moyens […]
  • […] semble vouloir cumuler les mauvaises images
  • TOUS LES MOYENS SONT-ILS ACCEPTABLES POUR EXISTER POLITIQUEMENT , MÊME CEUX QUI TRAHISSENT LA CAMPAGNE MUNICIPALE ?
  • Ce n’est pas l’idée que je me fais du politique qui doit rester digne, fidèle à ses convictions et respectueux des électeurs qui ont voté pour lui.

Sophisme de l’homme de paille (l’épouvantail)

L’épouvantail est un sophisme qui consiste à présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée. Créer un argument épouvantail consiste à formuler un argument facilement réfutable puis à l’attribuer à son opposant.

  • Mr Falcou […] a de nouveaux amis
  • Mr Giraud, 1er adjoint dans l’ancienne municipalité pour qui il fait désormais de la publicité.
  • Mr Falcou cautionne par ce rapprochement la gestion calamiteuse de l’ancienne majorité avec : mise en réseau d’alerte, emprunts toxiques, contrats honteux aux tarifs inacceptables de l’eau et du stationnement, Sophipolis etc […]

Les sophisme de la culpabilité par association

Les sophismes par association sont une famille de sophismes qui consistent à faire remarquer que deux éléments B et C ont un point en commun A pour affirmer que la caractéristique de C serait partagée avec B. La plupart du temps le point en commun est un élément du discours ou des croyances.

On parle de déshonneur par association ou de culpabilité par association si l’association vise à diffamer ou décrédibiliser une personne. Dans le cas contraire, si l’association est faite dans un but apologétique, on parle d’honneur par association.

  • Mr Falcou cautionne par ce rapprochement la gestion calamiteuse de l’ancienne majorité
  • un autre ami qu’il affiche de la même manière. Circule le partage par ce Monsieur d’un post peu respectueux de l’image de la journée des droits des femmes , donc de la femme.
  • Mr Falcou semble vouloir cumuler les mauvaises images.

Le sophisme du mensonge

Une contre-vérité absolue répétée sciemment comme étant un fait absolu

  • Mr Falcou (élu municipal d’opposition gauche)
  • Habitué des revirements

Le sophisme de l‘affirmation du conséquent

L’affirmation du conséquent est un sophisme formel par lequel on considère une condition suffisante comme une condition nécessaire. On traite alors une implication logique comme si elle était une équivalence logique.

  • […] d’un post peu respectueux de l’image de la journée des droits des femmes, donc de la femme

D’autres sophismes et arguments fallacieux sont présents dans ce texte. L’objectif n’est pas l’exhaustivité, mais la mise en lumière de ce que sont les pratiques de certains politiques quand ils sentent qu’ils perdent pied, quand leurs adversaires leur font peur.

Les sophismes : quelles conséquence pour le débat démocratique ?

L’emploi des sophismes et des argument fallacieux en général dans le discours politique est malheureusement encore trop fréquent.

Outre le fait que l’objectif est essentiellement de nuire à son adversaire, plutôt que de discuter des arguments ; cela donne une image dégradante de la politique. Les citoyens ne peuvent que se sentir les dindons de cette farce rhétorique. Et au final cela ne trompe personne.

La maire de ma commune est coutumière de cela, préférant attaquer les personnes plutôt que leurs idées. Et même quand elle attaque les idées, c’est après les avoir travesties.

Le débat démocratique s’en trouve affaibli laissant la place à tous les populismes. Ces pratiques, d’un autre age font le lit des extrémismes. Je les dénonce fermement.

Et pour paraphraser les dernières phrases de la maire de ma commune, ce n’est pas l’idée que je me fais du politique qui doit rester digne en débattant sur les idées sans attaquer les personnes. Tous les moyens sont-ils acceptables pour survivre politiquement, même ceux qui trahissent la raison ?

Capture d’écran du post facebook étudié, le nombre de sophisme employé y est conséquent.
Capture d’écran du post facebook étudié, le nombre de sophisme employé y est conséquent.

P.S. – J’ai laissé, sur la capture d’écran, les commentaires de l’adjointe au social de ma commune car ils procèdent de la même méthode ; elle travestit des propos humoristiques qui dénoncent justement la banalisation de la journée internationale des droits des femmes, en tentant ainsi de faire dire l’exact opposé de ce qui est dit.

Je vous laisse juge.

 

 

5 réponses sur “Michelle S, ou les Malheurs du Sophisme”

  1. Merci.
    Depuis trop longtemps, certains politiques nous habituent à chicaner sur la forme pour ne pas parler du fond. Voilà encore un exemple au niveau local de ces pratiques d’un autre temps. Le débat démocratique mérite mieux que cela.

  2. Je ne suis que moyennement convaincu par cette analyse. « La mauvaise foi est l’âme de la discussion », disait le célèbre Nestor Roqueplan. Il faut être redoutablement naïf pour imaginer la politique comme un monde de bisounours. Quand on se lance en politique, surtout dans un système démocratique (dans une dictature, il suffit d’être d’accord avec le dictateur), il faut être un athlète. Il faut savoir parer les coups droite, mais aussi ceux en-dessous de la ceinture. Je ne fais nullement l’apologie du « tout est permis », mais si on n’est pas prêt à tout encaisser, il faut aller travailler à la Sécu ou à la SNCF. Qu’une personne au faible bagage intellectuel comme Mme Salucki s’enferme logiquement dans un système de reproches personnels plutôt que d’argumenter, est déjà une forme de victoire pour ses opposants : à eux d’en tirer parti. Voyez les grands politiques, comment ils réagissaient à ces mêmes attaques, lisez leurs discours : Gambetta, Jaurès, Clemenceau, Aristide Briand (ha! Briand ! Un de mes préférés!), André Tardieu (lisez ses mémoires, « Profession Parlementaire »), Edgar Faure…Si vous n’êtes pas un athlète, ne faites pas de politique.

    1. Qui a dit que je n’étais pas prêt à cela ? Puis-je quand même le déplorer ? Et enfin, argumenter avec talent ce n’est pas accumuler des sophismes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.